1 de 10

Villa Gallay

1929 – 1932

Réalisée, agrandie par étapes

N° d'archives: 02

Programme : logement individuel
Localisation :
39, ch. du port, Collonge-Bellerive
Maître d’ouvrage : Francis Gallay

Réalisée au début des années 1930 pour un industriel de la place, la villa Gallay compte parmi les exemples genevois les plus aboutis de villa moderniste. Elle se distingue également par le soin apporté aux aménagements et au mobilier intégré dans la tradition des Arts Déco.

Sa volumétrie articulée met en jeu des corps simples définissant une série de décrochements tant en plan qu’en élévation. Vue depuis le lac, la villa évoque les espaces rythmiques créés par Appia pour les spectacles de Jaques-Dalcroze. Elle se lit comme une succession de surfaces orthogonales reliées par des gradins. Ces surfaces correspondent, au premier plan, au jardin et au rez-de-chaussée légèrement surélevé bordé d’une ample terrasse, au second plan, aux toitures plates.

Plus qu’un simple jeu de composition, cet étagement en équerre et dans la profondeur de plans géométriques soulignés par des ouvertures en bandeau est ici le moyen pour intégrer la villa au site, au point qu’elle semble en procéder. La structuration horizontale par gradins successifs du dispositif de la villa établit ainsi une étroite correspondance avec le paysage lacustre marqué par l’étagement dans la profondeur d’horizontales qui correspondent respectivement au plan d’eau, au territoire qui se développe sur la rive droite et, à l’horizon, à la ligne de crête du Jura.