1 de 3

Cité Vieusseux

1929 – 1931

Réalisée, partiellement démolie

N° d'archive: 55

Programme : Plan de quartier comprenant 410 logements sociaux, dont 244 logements familiaux (démolis) et 166 logements pour personnes âgées (partiellement démolis), commerces et équipements (démolis) ; les immeubles ont été réalisés par des architectes différents.
Localisation :
Genève, Vieusseux
Maître d’ouvrage :
Société Coopérative d’habitation Genève et Fondation pour la Vieillesse

La cité Vieusseux fait explicitement référence aux expériences allemandes contemporaines en matière de logement pour l’Existenzminimum. Contexte dans lequel sont alors développés des plans de logements hygiéniques, fonctionnels et économiques fondés sur la rationalisation de la construction, la sérialité et la spécialisation des espaces domestiques.

Dans ces immeubles-barres, Braillard enrichit toutefois ces recherches génériques de réflexions personnelles. Celles-ci portent, d’une part, sur la vie de quartier et, d’autre part, sur le rapport au territoire. Ainsi l’axe central monumental bordé de commerces de proximité et les portiques qui assurent la desserte aux immeubles définissent-ils les supports potentiels à des pratiques sociales diversifiées: vie de quartier, échanges entre voisins, jeux d’enfants. La disposition des immeubles libres en retrait d’un mail de chênes sur une ample pelouse et parallèlement aux courbes de niveaux dégage, pour sa part, des vues, au-delà des frondaisons séculaires, sur le grand paysage, dans le cas présent, sur le panorama défini par la couronne alpine.