La Fondation

Établie en 1987, la Fondation Braillard Architectes soutient et réalise des recherches et études dans les domaines de l'architecture, la ville et le paysage. Elle contribue à la valorisation et de la conservation du patrimoine architectural du XXe siècle. Plus généralement, elle promeut l’architecture et l’urbanisme de qualité, en accord avec les principes du développement durable et de la transition écologique.

Rôle public

La Fondation Braillard Architectes organise régulièrement des manifestations publiques adressées au grand public, mais aussi à un public plus avisé. Depuis 2015, l'essentiel de cette activité s'inscrit dans le Programme de recherche et culture The Eco-Century Project®.

Décliné en plusieurs formats de recherche et de communication, The Eco-Century Project® vise à sensibiliser les acteurs concernés sur les rapports de l'environnement construit avec la problématique environnementale. La Fondation joue ainsi depuis plusieurs années un rôle de “passeur” entre différents mondes souvent cloisonnés : les professionnels, l’Université, l’État, la société civile, les institutions culturelles, etc.

Créée en 1987, la Fondation Braillard Architectes est une institution suisse reconnue d’utilité publique. Son objectif est d’assurer une meilleure diffusion culturelle de l’architecture et de l’urbanisme de qualité, dans le droit sillon des architectes Braillard (Maurice, Pierre et Charles). Installée à la rue Saint-Léger 16, Genève, la Fondation poursuit ses missions principales:

• la protection et la mise en valeur du patrimoine architectural, notamment des archives Braillard;

• la promotion de l’architecture en accord avec les objectifs de la transition écologique;

• la réalisation et le soutien d'études et recherches sur les rapports entre le cadre bâti et l’environnement.

La Fondation Braillard Architectes reconnaît les défis actuels que pose un monde en pleine transformation à l’environnement construit, sujet ouvert à des multiples expertises, pratiques et professions. Parmi celles-ci figure l’architecture — à la fois art, métier et discipline. Ses méthodes, processus, projets et réalisations constituent un corpus disciplinaire nécessaire pour le dessein de futurs modes de vie écologiquement soutenables.