PROGRAMME

Cas d'étude 1

  • L'HYPERCENTRE DE BRUXELLES: DU PIÉTONNIER AU PROJET URBAIN
    BSI/Brussels Center Observatory
    Dr. Aniss M. Mezoued
    & Pr. Jean-Philippe De Visscher, UCLouvain

Cas d'étude 2

  • LES NOUVELLES MOBILITÉS DANS LE CANTON DE GENÈVE: PISTES DE RÉFLEXION ET PROJETS
    Sylvain FERRETTI
    , Directeur Général de l'office de l'urbanisme du canton de Genève

Keynote speech

  • POURQUOI NO CAR?
    Paola Viganò
    , architecte, professeure en urbanisme - IUA-Venise, EPFL

À la Xe Biennale d’architecture de Venise ( 2006 ), nous avions proposé le sujet « Eau et bitume. Le projet de l’isotropie ». C’était le début des investigations par le projet sur les conséquences d’un changement radical en termes de mobilité – le scénario No Car – pour les villes et les territoires.
Depuis, ce scénario a ouvert notre imagination et éclairé de manière différente un large pan de défis et possibilités pour le futur de l’espace urbain. Cette intervention réexamine le rôle constructif d’une hypothèse radicale dans la conceptualisation des tissus métropolitains et territoriaux dispersés ( Bruxelles 2040, Métropole Alpino-lémanique ). Ceci, par la reconfiguration de l’espace public, de la biodiversité et de la gestion de l’eau, par une nouvelle conception du corps et du social dans l’espace, au prisme des actuels changements démographiques et sociaux radicaux.
Entre des choix environnementaux collectifs et émancipation individuelle, la question à débattre est celle du titre : pourquoi, enfin, "sans voiture" ? Mon hypothèse est que, au delà des solutions néo-fonctionnelles et technologiques, No Car participe à la reconstruction du problème biopolitique. Il met en avant l’interrogation sur le projet en gestation entre biologie et politique, et sur le besoin d’une réflexion nouvelle radicale autour de l’espace.