1 de 9

Programme

Cas d'étude 1

  • ENTRE EFFERVESCENCE CITOYENNE ET STRATÉGIE PUBLIQUE: REGARDS CRITIQUES, ENJEUX ET PERSPECTIVES DE LA TRANSITION ALIMENTAIRE À BRUXELLES
    François Lohest, politologue, Centre d’Études du développement Durable, ULB

Cas d’étude 2

  • AGRICULTURE MÉTROPOLITAINE LÉMANIQUE: UNE HYPOTHÈSE DE RECHERCHE
    Elena Cogato Lanza
    , Maître d’Enseignement et de Recherche, Laboratoire d’Urbanisme EPFL


Keynote speech

  • L’APPROCHE SERVICES ÉCOSYSTÉMIQUES : UN LEVIER POUR L’AGRICULTURE URBAINE ?
    Nicolas DENDONCKER
    , Géographe, professeur en géographie - Université de Namur

    Les services écosystémiques ( SE ) représentent l’ensemble des biens et services dont nous dépendons pour notre survie et notre bien-être. L’approche par les SE peut être un outil d’aide à la décision. Longtemps restreinte à sa dimension économique, l’évaluation des SE se veut de plus en plus intégrée et inclusive. Ceci est reflété entre autres par le cadre d’analyse de l’IPBES ( Intergovernmental Platform on Biodiversity and Ecosystem Services ), qui est à la biodiversité et aux SE ce que le GIEC est au climat. Une évaluation est intégrée lorsqu’elle prend en compte les différents types de valeurs liées à la nature ( e.g. valeur instrumentale mais aussi relationnelle et intrinsèque ), et inclusive quand elle inclut les parties prenantes dans cette intégration des valeurs. Évaluer de manière holistique les SE permet en outre de mettre en évidence les relations d’interdépendances entre acteurs du territoire. Ceci peut contribuer à co-créer des connaissances, utiles pour améliorer les décisions en matière d’action territoriale.
    L’agriculture urbaine en particulier souffre de la non reconnaissance d’un ensemble de services écosystémiques qu’elle fournit, ce qui rend difficile son implémentation car elle semble a priori moins « rentable » que d’autres usages du sol en ville ( e.g. habitat, services… ). Dans cette présentation, nous développerons ces propos et argumenterons qu’une approche par l’évaluation intégrée des SE peut permettre une meilleure reconnaissance de l’importance de l’agriculture en ville, en tant que source de bien-être urbain, en faciliter son implémentation et sa gestion.