La première décennie de notre millénaire a été marquée par le basculement de la majorité des humains dans la condition urbaine. On le sait depuis les débuts de l’industrialisation: les villes deviennent des métropoles; les métropoles se transforment en mégapoles; les villes-région, les villes-territoire, les villes-paysage se multiplient. À chaque changement d’échelle, des changements politiques et socio-économiques complexes, accompagnés de phénomènes environnementaux parfois irrévocables, bouleversent la vie des populations.

Corollairement à ce phénomène socio-spatial, sévit une crise écologique planétaire, dont les villes et leurs modes de vie associés sont à la fois les causes et les effets. Des millions de personnes deviennent des citadins chaque semaine dans le monde. En revanche, la qualité de notre biosphère ne cesse de se dégrader.

La ville dans toutes ses formes s’avère ainsi la scène du drame qui relie la condition contemporaine à l’équilibre environnemental, mais aussi le seul lieu possible de résolution du paradoxe. Le défi urbain de notre temps est de réussir une mission particulièrement ardue mais fascinante: stimuler la créativité pour que la dignité humaine puisse être associée aux exigences d’une Terre respectée.

Tel sera le rôle de l’urbanisme du XXIe siècle, bien plus ambitieux que celui du passé. Autant dire que l’évolution des métropoles, leur extension, leur densification et leurs mutations appellent des connaissances et des visions inédites.

En 2017, la série de conférences Think Big de la Fondation Braillard Architectes a souhaité contribuer à une impulsion précise sur l’urbanisation de nos territoires au vu des transitions écologique et politico-sociale.

PROGRAMME