Entretien avec le directeur de la Fondation Braillard Architectes, dans le cadre des "Cafés utopiques" organisés à l'occasion du 30e anniversaire de l'AUPB (association des usagers des Bains des Pâquis).

L’ARCHITECTURE ET LES NOUVELLES UTOPIES DURABLES

Nous avons fêté, en 2016, les 500 ans de la parution du livre de Thomas More "Utopia". L'humaniste Anglais n'aurait sans doute pas imaginé à quel point son vocable inventé trouverait une place privilégiée dans le langage de l’architecture et de l’urbanisme. Malgré ses déboires, ses inflexions, ses torsions et ses ratées, l'utopie reste le terme consacré pour qualifier toutes nos tentatives pour bâtir un futur collectif meilleur. Par delà les frontières, les cultures, et les disciplines l'Utopie est devenue l'une des grandes sources d'inspiration pour tout projet émancipateur.

Mais, comment concilier aujourd’hui nos besoins pour une vie proche de la nature avec notre projet humaniste? Comment transformer les principes, manifestes et programmes qui ont inspiré la modernité du 20e siècle, en moteurs de la transition écologique? Quelles sont les caractéristiques des nouvelles Utopies durables?

La Fondation Braillard Architectes reconnaît les défis actuels que pose l’ère de l’Anthropocène à l’environnement construit, sujet ouvert à de multiples expertises, pratiques et professions. Parmi celles-ci figure l’architecture — à la fois art, métier et discipline. Ses méthodes, processus, projets et réalisations constituent un corpus disciplinaire indispensable pour le dessein de futurs modes de vie écologiquement soutenables.